2 stratégies d’auto hypnose pour arrêter de fumer !

Comment se fait-il que certaines personnes parviennent à s’arrêter de fumer seule ? Alors que d’autres ne parviennent même pas à essayer ? 

Est-ce qu’arrêter de fumer c’est une question de volonté ? 

Pour tenter de répondre à cette question, c’est en tant « qu’ancien fumeur » (et je continue d’arrêter avec joie depuis maintenant 17 ans 😉 que je vais évoquer mes expériences.  Je me suis débarrassé 2 fois de mon addiction au tabac, et en utilisant 2 stratégies différentes. A l’époque je ne connaissais pas l’hypnose mais je me rends compte aujourd’hui, que j’ai utilisé les principes de l’hypnose qui m’ont permis de me libérer de la cigarette.

Si vous aussi vous tentez de vous libérer de la cigarette, vous y trouverez sans doute de l’inspiration …

Arrêter de fumer  

L’hypnose est un moyen reconnu très efficace pour en finir avec la cigarette. Les résultats sont très bons car l’hypnose vous aide en activant vos ressources inconscientes à changer vos habitudes et à mieux supporter le manque. Pour en savoir plus sur l’hypnose pour arrêter de fumer.

La première stratégie d’hypnose que j’ai utilisée pour cesser de fumer consiste à  …

Transformer le sevrage en plaisir

La première fois que j’ai arrêté de fumer, j’avais 20 ans. Je fumais depuis le début du lycée, presque un paquet par jour. Alors que je débute la pratique des arts martiaux je me rends compte que ma condition physique est mauvaise. Je me persuade immédiatement que c’est à cause de la cigarette si je suis essoufflé et incapable de faire 10 pompes. Cette image de fumeur ne correspond pas à l’image de pratiquant d’arts martiaux que je me représente. 

Ce « choc des photos » est le déclencheur immédiat de ma décision d’arrêter de fumer. Et la décision vient du corps, elle contient toute la solution à mon problème. Je me sers de mon sevrage tabagique comme une occasion de me rapprocher de cette image de moi et de l’idée que je me fais de la personne que je veux être. Inconsciemment, en me coupant du clan des fumeurs, pour intégrer celui des sportifs, je me reconnecte à mes valeurs.

j’investis alors mon budget mensuel de cigarettes dans l’achat d’un survêtement et de matériel d’entraînement pour marquer plus encore mon engagement. Et je me lance avec plaisir dans ce défi vers moi-même. L’envie, le manque, le doute, les craquages sont autant d’épreuves qui m’apportent de la joie à progresser de haute lutte. J’ai transformé ma passivité tabagique en une conquête active d’une identité centrée sur le bien être et la santé.  

Mais retenez une chose importante …

Le tabac ne vous laisse jamais tomber  

J’ai ensuite passé une douzaine d’année sans fumer. Et durant cette période, l’envie ne m’a jamais quitté. A différentes occasions fêtes, vacances, stress, j’éprouvais toujours l’envie de fumer. Et j’ai commis une erreur que tout fumeur risque de commettre s’il n’y prend pas garde. J’ai cru que j’étais définitivement débarrassé du tabac puisque je l’avais vaincu une fois. Alors, un jour j’en ai pris une … celle là même qu’il ne faut jamais prendre. Et j’ai recommencé à m’en griller une petite, de temps en temps. Persuadé d’avoir le contrôle …

Et suite à un stress difficile à gérer, sans même m’en apercevoir je me suis remis à fumer régulièrement. Et il me faudra 3 ans de souffrances pour m’en sortir à nouveau.

Et la deuxième stratégie employée consistait à …

Épuiser mon addiction au tabac en l’amplifiant tabac-2

Avant d’arrêter de fumer pour la seconde fois, je n’en pouvais plus ! Etant rapidement revenu à « mon top niveau, soit un paquet par jour » je souffrais à chaque cigarette. Le tabac m’épuisait parce que la partie de moi sportive était une nouvelle fois bafouée. Mais malgré cela, c’était même devenue une idée fixe, je ne parvenais pas à m’arrêter de fumer. J’essayais de me contraindre d’arrêter de fumer par la volonté. Je croyais reproduire la stratégie qui avait si bien marché la première fois.  Je ne comprenais pas qu’en fait plus je luttais contre moi-même, plus je renforçais mon addiction au tabac. 

Pendant 3 ans mes proches, mes collègues ne m’ont pas vus fumer parce que je me cachais. Je voulais qu’ils gardent de moi, l’image d’un sportif. Et tout ce cinéma me faisait souffrir, j’avais honte de moi, je trouvais que je manquais de volonté. Mon image de pratiquant d’arts martiaux en a pris un sacré coup  … Mais en fait ma volonté n’était aucunement en cause, c’est ma méthode qui n’était pas la bonne. 

Fumer cigarette sur cigarette 

Un été, j’ai profité d’un voyage aux Baléares pour organiser mon sevrage définitif du tabac. Inconsciemment, j’ai adopté une nouvelle stratégie qui visiblement a été très efficace. Durant ces quinze jours sous un soleil de plomb, je me suis obligé à fumer au delà de l’envie. Je fumais comme un automate à intervalles réguliers. Ma compagne que je n’avais pas informé de ma démarche, ne me comprenait plus.  

Au bout de quelques jours à ce rythme, toutes les cigarettes que je fumais ne m’apportaient bien sûr plus aucun plaisir, mais elle me dégoûtaient. Pas difficile de comprendre que je cherchais littéralement à me dégoûter du tabac. Et j’y suis parvenu. Je me sentais très mal autant physiquement en absorbant tout ce poison, que moralement en bafouant mes valeurs et mon identité de sportif, …

Et finalement, avant de monter dans l’avion du retour, j’ai fumé en conscience et avec un profond dégoût une dernière cigarette. Et je me suis dit la chose suivante : « Dès que les roues de l’avion touchent le sol de France, c’est fini tu ne touches plus une cigarette ». Sans m’en rendre compte, j’ai utilisé une technique d’hypnose pour me programmer dans le futur, la suggestion post hypnothique.

Au moment de l’atterrissage, je me suis totalement centré sur l’instant présent pour pleinement ressentir le contact des roues sur la piste. J’étais certainement sous hypnose à ce moment, car plus rien n’existait que cette attente du choc. Et j’ai laissé mon corps ressentir l’impact de ma décision jusqu’à l’immobilisation de l’avion. Ce choc a agit comme un ancrage.

Depuis ce jour, voilà 17 ans, je n’ai plus touché une seule cigarette et ce qui est le plus intéressant, c’est que j’ai perdu toute envie pour le tabac. Je ne ressens même pas de dégoût, juste l’impression que cette « tige à poison » n’a plus rien à voir avec la personne que je suis. Je regarde les cigarettes et les fumeurs, avec une totale indifférence …    

Plus de plaisir moins de volonté 

Pas de volonté dans l’arrêt du tabac, mais une bonne stratégie qui favorise le plaisir dans le détachement. La clé se trouve dans le fait de trouver un plaisir supérieur à ne plus fumer qu’à continuer …
Mieux comprendre les mécanisme d’addiction au tabac, lisez aussi 

Coaching Parcours CHARISME

Votre premier pas vers l’arrêt du tabac

Vous avez besoin d’un coup de main pour trouver votre propre stratégie, celle qui vous permettra d’arrêter de fumer ? 

pierres-logo-vierge06 16 05 89 52

contact@coachpartenaireperformance.com

Philippe PECORILLA est praticien en hypnose Ericksonienne, en Programmation Neuro-Linguistique (PNL) et coach professionnel.
Séances sur rendez-vous à Sarcelles 95 Val d’Oise.

Publicités

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s